Les accidents qui arrivent brusquement touchent toute personne sans catégorie d’âge ni de sexe. En fonction de la situation, la victime peut subir une lésion superficielle ou plus grave. Qu’il s’agit de blessures, une intervention doit se faire pour éviter que l’état de la personne ne s’aggrave pas. Pour ce faire, il est nécessaire de disposer un dispositif destiné à prodiguer les premiers soins comme les divers outils de pansements. Actuellement, certains nombres d’organismes mettent en vente des produits et équipement pour effectuer facilement les pansements.

 

Généralité sur les pansements


Apaiser la douleur est une prérogative pour les soignants, comme les infirmiers, les médecins ou les secourismes professionnels, mais cela ne doit pas leur faire omettre d’en rechercher la cause. En fait, la douleur reste un signe, et, elle mérite d’un soin adéquat. Pourtant, les soignants doivent être alertés pour effectuer les pansements.

A noter qu’une douleur excessive peut être liée à une infection locale, un suintement très irritant, des lésions dermatologiques, une ischémie, ou un œdème. A cet effet, il faut donc faire preuve de l’évaluation, et rechercher l’étiologie de la douleur, induite par les soins, liée à la plaie ou à des différentes complications. Certes, le but d’utiliser les outils de pansements et la prise en charge des plaies est de créer les conditions idéales pour une cicatrisation rapide et d’éviter ainsi les risques infectieux.

Une méthode appropriée et le respect des précautions de salubrité diminuent les risques d’infection des plaies. La transmission croisée des micro-organismes lors de la réalisation du pansement est ainsi limitée. Comme ses propriétés, les pansements favorisent, tout d’abord, la cicatrisation naturelle en maintenant un milieu humide et en drainant les exsudats. Ensuite, cette technique permet les échanges gazeux et l’isolation thermique ou mécanique. Et enfin, ce geste est une barrière bactériologique pour éviter toute aggravation de blessure ou autres.

 

Avantages de la réalisation des pansements


De blessures ou de brûlure peuvent s’occasionner à tout moment. Pour soigner et soulager alors les plaies et lésions, il est nécessaire de pratiquer à temps les pansements. Aussi, c’est une obligation légale pour les soignants et les infirmeries. D’après la loi du 4 Mars 2002 relative aux droits des malades, il réclame le soulagement de la douleur comme un droit fondamental. Ceci dit que tout le monde a le droit d’obtenir des soins destinés pour le soulagement de la douleur. De plus, la douleur a de plusieurs séquelles nocives sur le patient.

Actuellement, il est prouvé que le cerveau réactive, à partir d’une nouvelle douleur, et les blessures non soulagées lors d’un pansement peuvent causer une majoration des douleurs ultérieures. Au fil du temps, les soins deviennent insupportables. D’ailleurs, la victime ressent de l’inquiétude, a peur des soins, devient irritable, jusqu’au refus des soins. Pour le soignant, la douleur est également un obstacle qui est aussi cause de la difficulté de la réalisation des pansements. Il faut prendre des précautions pour bien pratiquer alors ce type de soins, sans oublier le respect de la propreté et la disposition d’outils complet à la réalisation de pansements.

Plusieurs boîtes de bande de pansements sont fabriquées pour aider les professionnels travaillant dans ce cadre de service.

 

Principes de la pratique des pansements


La douleur rend fragile et vulnérable, c’est à ce moment que la victime a plus que jamais besoin d’aide et de réconfort. Cette intervention en secours est une obligation légale pour tous les personnels médicaux. L’apaisement des douleurs induites par les soins est une priorité, sachant que cette douleur est prévisible, et que ces personnes qualifiées disposent de plusieurs méthodes afin d’y parvenir. L’attitude soignante face à la douleur reste toujours très personnelle, et au sein d’une prise en charge si délicate, chaque soignant donne plus de reflet de lui-même, avec ses connaissances et compétences.

En fait, il est fortement recommandé de respecter les précautions standards et complémentaires d’hygiène selon le statut infectieux du patient. Les pansements doivent être réalisés de préférence dans un endroit approprié dont la porte et fenêtres sont fermées. L’endroit ou la salle pour infirmerie doit être bien propre. En plus, pour bien respecter l’hygiène, il est conseillé d’utiliser des gants de protection et d’autres matériels à usages unique. Les appareils et produits utiles sont préparés à l’avance et placés sur un endroit ou mobilier propre comme le guéridon médical.

 

Différentes sortes de pansements


Le soulagement optimal de la douleur repose sur une multitude de gestes simples, pouvant de ce fait paraître sans importance, alors que les soignants doivent également admettre le fait que les soins soient douloureux. Ainsi, chaque soignant devrait pouvoir marquer un temps d’arrêt, afin d’analyser ses pratiques et se remettre en question en toute honnêteté. Cette démarche ne doit pas être culpabilisante, mais à l’inverse, être positive, et constructive. Chacun a un cheminement propre, et les expériences de soin, les rencontres, toujours uniques, façonnent ses valeurs et sa maturité. Pour réaliser des soins, les pansements se présentent sous nombreuses formes.

Comme les pansements hydrocolloïdes, ils sont constitués par des différents matériaux comme la carboxyméthylcellulose, la pectine et la gélatine. Ils fournissent une zone de cicatrisation humide propice à la détersion autolytique et la formation du tissu de granulation. Diverses formes de pansements peuvent être faites et trouvées dans la pâte, en poudre et la plaquette.

A part ceux-ci, les pansements hydrogels sont composés d'un lattis complexe de polymères entrecroisés, de fort pourcentage d'eau, de l'alginate de sodium. Ils ont des propriétés absorbantes et hydratantes pour permettre la détersion. Il existe aussi les pansements hydrocellulaires dont la composition est basée de la mousse de polyuréthane, recouverts pour les formes compresses d'un support en polyuréthane enduit d'adhésif, adhérant à la peau saine mais non à la plaie.

Face à des situations occasionnelles, comme les blessures, les brûlures, le traumatisme, il est nécessaire de soulager le souffrant à partir de pansements. Pour ce faire, Ylea propose plusieurs produits pour réaliser les pansements. On peut citer donc le pansement stérile 10 x 8cm, - Boite de 50, les bandes de gaze extensibles, le stop hemo poudre, etc.