Les défibrillateurs..obligatoires?

 

Prendre soins de la santé est une tâche primordiale pour chaque être. Nombreux sont les moyens de secourisme, en cas de danger. Mais, très souvent, les secours nécessitent des matériels. Le défibrillateur figure parmi ces matériaux de sauvetage. Cet appareil est très indispensable sur la santé humaine. Voilà pourquoi l’obligation défibrillateur.

On a constaté que le taux de mortalité dans les pays utilisant de nombreux défibrillateurs diminue de moins en moins. Ces pays autorisent, aux publics, l’utilisation d’un Défibrillateur entièrement automatique. En effet, un tel cas nécessite une obligation défibrillateur. Notons que, d’après le décret du 4 mai 2007, le public a accès à l’usage d’un défibrillateur notamment le DAE. Ce décret encourage également les magasins spécialistes en matière de vente des matériels de secourisme à la distribution de ce matériel.

 

Qu’est-ce qu’un défibrillateur ?

 

Cet outil est constitué par un équipement électrique muni d’une ou plusieurs batteries, permettant de transmettre la décharge électrique, à la victime. Il est, également, doté de deux électrodes couvertes de gel conducteur. Un défibrillateur est destiné à sauver la vie d’une personne victime d’un arrêt cardiaque. Cet appareil permet de réanimer le malade et, de retrouver le battement normal du cœur. L’obligation défibrillateur s’avère donc importante en vue de soutenir les personnes en danger.

 

 

Loi sur l’utilisation d’un défibrillateur

 

Rappelons que le décret du 4 mai 2007 autorise tout le monde à utiliser le défibrillateur. En février 2009, une loi propose la multiplication de cet appareil et, recommande l’implantation, d’au minimum, un défibrillateur dans des lieux pouvant recevoir le public. Cette loi vise, aussi, à soutenir les victimes surtout dans des endroits en présence de plusieurs personnes et, dans des lieux à fréquents risque d’accidents. Sachons tout de même que, actuellement, la loi n’impose pas encore l’obligation défibrillateur mais, nul ne peut omettre l’importance de cet appareil.

 

Comment utiliser un défibrillateur ?

 

Afin d’assurer l’autonomie électrique d’un défibrillateur, il est doté d’une ou de plusieurs batteries. Les deux électrodes de cet appareil sont posées sur la poitrine de la victime. Elles permettent de détecter l’activité cardiaque du patient et, de conduire le choc électrique vers son cœur, si cela est nécessaire. Cet appareil est chargé d’étudier le résultat obtenu. A l’aide des signaux sonores ou visuels, il détermine et affiche sur son écran les précautions que doit prendre le sauveteur.

La vie d’une personne en danger dépend beaucoup de la rapidité de la défibrillation. Si les secouristes interviennent rapidement avec un défibrillateur, la victime a une forte chance de revenir à son état normal. Pour plus de preuves sur ces affirmations, plusieurs recherches sont effectuées. Le non pratique de défibrillation, dans les 7 premières minutes, peut entraîner un taux de mortalité d’environ 98%. Pourtant, après trois minutes, l’assistance d’une victime à l’aide d’un défibrillateur peut sauver la vie de 20% des malades. L’obligation défibrillateur permet donc d’augmenter les taux de survis des victimes d’un arrêt cardiaque. Remarquons que l’utilisation de cet appareil est très répandue aux Etats-Unis.

L’usage de cet outil ne provoque généralement pas des effets négatifs sur la victime. Néanmoins, il existe certains cas dont la défibrillation n’est pas conseillée. Le défibrillateur expose, de manière automatique, l’état et l’intensité du choc électrique. De ce fait, s’il détecte que le cœur de la victime est à son état normal et, n’ayant pas besoin d’une défibrillation, il ne délivrera aucun choc. L’utilisation d’un défibrillateur dans des milieux humides (pluie, par exemple) ou dans des endroits métalliques entraînent des problèmes d’ordre électrique. Les résultats peuvent être faux. Les personnes assistant le malade peuvent ressentir également le choc. Ainsi, il est recommandé d’éviter ces difficultés avant la défibrillation.

 

Où trouver un défibrillateur ?

 

Comme cet appareil peut-être utilisé par tout le monde, il est déjà mis en vente dans de nombreux magasins spécialisés dans les matériels de secourisme. Il est également vendu en ligne dans bon nombre de site internet.

L’obligation défibrillateur n’est nullement imposée par ces points de vente mais, ils souhaitent, tout simplement, que tout le monde en possède. De cette raison, certains effectuent des réductions

 

Est-ce que l’utilisation d’un défibrillateur exige une formation ?

 

Malgré le décret du 4 mai 2007 donnant accès au public sur l’utilisation du défibrillateur, une formation est encore recommandée car cet appareil ne peut fonctionner sans utilisateur. Son utilisation permet de faciliter la réanimation cardio-pulmonaire et augmente les chances de survie de la victime. La défibrillation est, généralement, composée de divers étapes. De ce fait, les secouristes doivent en avoir connaissances. Seule la formation permet de maîtriser ses précautions. L’arrêté du 6 novembre 2009 consiste à l’intégration de la formation de secouriste. Il insiste également sur l’initiation à l’usage de cet appareil donnée par des centres de formations professionnels. Toutefois, le code du travail oblige la formation de secouristes dans chaque entreprise et, surtout, dans des usines et les chantiers employant plus de 20 personnes, où les risques d’accidents sont nombreux.

En effet, les employés peuvent avoir des formations ou d’initiation appropriée à l’utilisation d’un défibrillateur. Bon nombre de centre d’études proposent de formations à l’usage de ce matériel. Cette formation peut, également, être effectuée en ligne. Il existe des sites internet qui donnent des informations complets sur le défibrillateur et, fournissent aussi des éducations sur son utilisation. D’après tout cela, l’obligation défibrillateur fait appel à une formation.

 

Défibrillateur entièrement automatique ou semi-automatique ?

 

Comme le défibrillateur entièrement automatique délivre automatiquement un choc électrique, il est plus facile à utiliser. Contrairement au DSA, ce dernier ne délivre aucun choc que si son utilisateur l’enclenche en appuyant le bouton « Choc ». Le DEA et le DSA se différencient également sur leur durée d’analyse et l’intensité du choc. Le choix des utilisateurs dépend des préférences. L’obligation défibrillateur est nécessaire que ce soit pour le DEA ou le DSA, selon la préférence de l’utilisateur. Remarquons qu’un DEA est vendu généralement à un prix d’environ 1500€. Il est aussi possible de louer cet appareil à un prix de 150€ par mois.

En Bref, aucune loi n’impose encore une obligation défibrillateur. Toutefois c’est un appareil occupant une place primordiale sur la réanimation d’une victime. Il est donc nécessaire de fixer une loi précisant son obligation.