Matériel de premiers secours

Materiel de premiers secours

 

Selon l’article R4224-14 du Code du Travail, les lieux de travail doivent être équipés d’un matériel de premiers secours adapté à la nature des risques et facilement accessibles. En plus de cela, il faut qu’un membre du personnel soit formé en tant que secouriste afin qu’il sache donner les premiers soins urgents à la victime. Le but est de ne pas se retrouver au dépourvu lorsque arrive un malheur car les risques dans le milieu du travail, surtout pour ceux qui pratiquent des activités dangereuses, existent bel et bien. Chaque chef d’entreprise est alors soumis à respecter ce Code afin de protéger ses employés et leur garantir un milieu de travail propice et qui suit les normes.

Pour ce faire et pour réaliser ces exigences, il faut qu’il se procure le matériel de premiers secours nécessaire pour prodiguer les premiers soins d’urgence et qui réponde aux besoins de ses employés.

Inutile de dire que ce dernier ainsi que, les bons gestes du secouriste prennent une part importante dans l’intervention et font le poids dans les chances de rétablissement de la victime. Voilà pourquoi, ces instruments de secours doivent être choisis pour leur qualité, leur efficacité et leur fiabilité.

 

Les avantages de posséder du matériel de premiers secours aux normes

 

Premièrement, il s’agit de répondre aux exigences du code du Travail. Comme il est dit plus haut, le milieu du travail n’est pas de tout repos et les employés qui y passent la majeure partie de leur temps, sont amenés à exercer de nombreuses activités qui sont parfois contraignantes. Involontairement, forcément, des accidents, des maladies et des malaises peuvent arriver et interrompre la besogne. Certains sont d’ordre graves et dramatiques, d’autres légers et anodins mais, tout cela a des conséquences sur le rendement de toute l’équipe et de l’entreprise.

Aussi, en disposant d’un matériel de premiers secours, l’entreprise gagne considérablement. Bien entendu, le fait de disposer d’un membre du personnel qui a reçu des formations de secouriste ne remplace pas la nécessité de se faire consulter par un médecin mais cela peut accélérer les choses et permettre de gagner du temps. Les premiers secours, comme son nom l’indique, ne sont que les préliminaires qui préparent l’arrivée et maintiennent la vie du malade ou de l’accidenté, dans les cas extrêmes, avant l’évacuation imminente à l’hôpital ou l’arrivée du médecin. En résumé, le rôle du secouriste consiste à le mettre hors de danger si possible, de limiter les dégâts et de prévenir les secours.

Lorsque le matériel de premiers secours est aux normes et correspond aux risques éventuels que peuvent engendrer les activités des travailleurs, alors les chances de survie ou de guérison sont plus grandes. Il faut donc que l’entreprise se dote d’outils et appareillages qui ont un rapport avec ses activités. Par exemple, de la couverture anti-feu si les travailleurs risquent d’être exposés à cette menace.

Le fait que les instruments sont résistants, est un énorme avantage dans l’intervention car ces moments d’aide et de bons offices ne sont pas dénués de stress et de panique bien que cela ne doit pas se faire. Fabriqués dans des matières résistantes et de qualité, cela garantit leur solidité. Dans le cas contraire, ce seront ces derniers qui ralentiront les procédures et le secourisme.

En outre, la fiabilité est un élément essentiel. Il est difficile d’imaginer par exemple un défibrillateur douteux ; si le cas était vrai, cet outil censé délivrer les électrochocs nécessaires au malade après analyse de son électrocardiogramme risquerait de le faire de manière erronée. Une situation dangereuse si cette situation était réelle.

 

Quels sont les matériels de premiers secours ?

 

Ils doivent être choisis en fonction des risques probables encourus par les individus. Comme dans tout interventionnisme, les matériels de premiers secours ne doivent pas encombrer et gêner celui qui porte secours. Il faut dire que nombreux sont les choix dans les magasins spécialisés qui en ont fait leur domaine de prédilection. Ordinairement, ils se classent en groupes bien distincts : ceux qui permettent d’évaluer la situation, ceux qui permettent de protéger la victime et le mettre hors de danger dans la mesure du possible et ceux qui permettent de transporter les éléments qui servent aux premiers soins et à la transporter en urgences pour avoir droit aux soins médicaux. Il faut savoir que ces premiers secours ne relèvent pas du domaine médical, ce sont essentiellement des démarches et des gestes appris en formation.

Le matériel de premiers secours pour le diagnostic et les analyses permettent de faire un bilan de l’état de santé de la victime ou de l’accidenté :

-          le thermomètre numérique pour prendre la température

-          le lit d’examen portable avec housse de transport.

-          Le stéthoscope utilisé surtout par le médecin

-          L’oxymètre de pouls pour le compte du rythme cardiaque

-          Le tensiomètre électronique

Le matériel de premiers secours pour protéger l’individu et limiter les dégâts :

-          le défibrillateur automatique

-          le matelas immobilisateur à dépression (MID) ou matelas coquille qui permet d’immobiliser la personne et plus particulièrement sa colonne vertébrale et sa hanche. Dans le cas de brûlures à très haut degré, il permet aussi d’immobiliser le brûlé et évite de le faire faire des mouvements qui accentuent la douleur.

-          le coussin hémostatique d’urgence qui est un pansement individuel et qui sert à stopper une hémorragie externe.

-          la cardiopompe qui a pour vocation d’aider les compressions thoraciques quand le secouriste fait une réanimation cardiopulmonaire. C’est une sorte de massage cardiaque.

-          les couvertures anti-feu

-          les couvertures de survie pour garantir une bonne température à la personne

-          l’attelle qui permet de contenir une articulation ou un membre qui souffre ou que l’on suspecte être touché par un traumatisme. Cela peut être dû à un coup, à une chute, à un choc etc.

-          la canule de Guedel pour maintenir les voies aériennes

-          le collier cervical pour immobiliser le cou

Le matériel de premiers secours pour le transport (victime et produits de soins)

-          le lot de sauvetage pour l’évacuation (utilisé surtout par les pompiers)

-          la civière

-          le brancard

-          les trousses de secours qui transportent les produits de premiers soins (pansements, compresses, etc.)

-          les armoires métalliques

Il est à remarquer que cette liste est loin d’être exhaustive.