La formation au secourisme a énormément évolué ces dernières années. Longtemps cantonnées dans des points de vue relativement passifs et théoriques, la plupart des instituts et établissements ont depuis adopté une démarche nettement plus concrète. Et c’est particulièrement important en ce qui concerne les premiers secours du fait de leur nature particulière.

Par ailleurs, la formation aux premiers secours est dû d’aller au-delà du système cognitif, elle vise, en effet, à donner les moyens d’être toujours en mesure d’intervenir en situation d’urgence. Il est à noter que les théories sont très utiles, mais l’aspect le plus important reste la pratique. De ce fait, l’usage du maquillage secourisme est une manière de simuler les accidents, comme la brûlure, les blessures, etc.

 

Pourquoi utiliser le maquillage secourisme?


De nos jours, la simulation des accidents joue un rôle inchangé, l’utilisation du maquillage secourisme complète idéalement la procédure d’enseignement en prompt secours. Ce matériel pédagogique consiste à mettre en scène diverses situations avec le réalisme voulu pour donner aux bénévoles les moyens de reconnaître les situations d’urgences réelles, et de mettre en pratique un savoir-faire validé par la crédibilité même du processus d’enseignement. Le réalisme ne vient pas uniquement d’un bon maquillage, mais est le produit d’une démarche globalisante, la confrontation avec un être humain ayant subi une blessure, l’expérience de la douleur, la réaction émotionnelle, etc. Encore une fois, le critère de base de toute simulation est le réalisme, tant du point de vue des circonstances mêmes de l’accident que de ses conséquences médicales. Cela veut dire que le moniteur doit réagir aux soins que lui prodiguent les stagiaires comme le ferait un véritable blessé.

Les apprentis apprennent ainsi les gestes corrects, et sera de la sorte plus susceptible de réagir efficacement lorsque la simulation fera place à la réalité. Comme exemple, les stagiaires en secourisme confrontés à un poignet fracturé doivent connaître la posée d’une attelle. Le but ultime des premiers secours est toujours de venir en aide aux gens dans diverses circonstances, les questions théoriques viennent en second lieu. Si, au terme d’une formation  en secourisme, les sauveteurs sont en mesure de reconnaître les symptômes d’une crise cardiaque mais, par contre, ils ne savent pas prendre en charge correctement la victime, la conclusion inévitable est que les cours n’ont pas atteints leur objectif. Il faut donc adopter les méthodes d’enseignement plus efficaces. Et c’est là qu’entre en jeu la simulation des accidents. En effet, ce maquillage de secourisme met l’accent sur la détermination des intervenants à venir en aide à la victime, sur leur capacité d’analyse de la situation et sur l’efficacité de son intervention. Cette irruption de la réalité dans ce contexte permet un apprentissage reposant sur l’expérience.

 

Les différents usages du maquillage dans le domaine de formation


La simulation des accidents présente plusieurs usages distincts en matière de formation de secourisme. On peut citer tout d’abord la familiarisation des secouristes avec les caractéristiques physiques et les symptômes d’une telle blessure. Ensuite, la démonstration des gestes et techniques précis avec un réalisme optimal. Après, la mise en pratique de ces techniques par les sauveteurs; et enfin l’évaluation des capacités de ces stagiaires sur la base de leur prise en charge de la victime. A part les conceptions en secourisme, la simulation trouve son utilité dans divers autres contextes comme les exercices d’intervention après une catastrophe dans les services d’intervention d’urgence, les pompiers, les divers entreprises et dans les centres hospitaliers, etc.

La représentation des victimes au cinéma ou à la télévision; et la sensibilisation. De telles activités annexes améliorent l’image des organismes ou établissements de secourisme et ouvrent de nouveaux horizons à ces entités et à la formation au secourisme en particulier. Par conséquent, le maquillage secourisme, un équipement accompagnent à la création des accidents a pour but de s’inscrire dans le cadre des objectifs généraux de formation en secourisme. Cette création ne constitue pas un but en soi, il s’agit d’un outil dont la mise en œuvre doit être justifiée dans le domaine pédagogique. C’est à ce prix que les personnes intéressées disposeront des connaissances et du savoir-faire nécessaires pour faire face aux situations d’urgence, y compris en ce qui concerne les aspects émotionnels. Grâce à la simulation des accidents, la formation au secourisme devient à la fois plus pratique et plus attrayante.

 

Les différents composants du maquillage secourisme


La survie d’une victime dépend de la réussite du premier secours. C’est pourquoi plusieurs organismes se précipitent à fournir des formations au professionnel qu’au grand public. Cependant, la formation nécessite des matériels pour concrétiser diverses situations, comme le maquillage secourisme. Ce dernier est un produit artificiel permettant de concevoir des plaies, blessures ou brûlures imitant la réalité. Ainsi, il est toujours utilisé avec un mannequin de secourisme.

Grâce à ce type de maquillage, les bénévoles arrivent à se familiariser aux techniques de secours adaptés aux diverses situations. Cet outil pédagogique est distingué par ses caractéristiques spécifiques. Généralement, il comprend des produits pour simuler les blessures avec hémorragies comme les fractures des os, les blessures au niveau de la cage thoracique, la blessure sur la paume, l’amputation ouverte, etc. Il consiste également à confectionner des blessures sans hémorragie.

Le sac maquillage comporte, en général, des accessoires de maquillage telle la bouteille de sang coagulant, la boîte de méthylcellulose pour rendre le sang plus fluide ou plus épais, les boîtes de sang en poudre, une boîte de Plexiglas, le spray… En outre, ce kit est équipé d’une colle adaptée au corps pour fixer les plaies, pourvu également des équipements notamment les abaisse-langues et les spatules.

Chez Ylea, de nombreux modèles de maquillage secourisme sont disponibles et proposés à des prix moins chers, à la portée de tout le monde. Par exemple, un kit maquillage économique comprend 15 produits indispensables dont un batonnet buis, de la liquide transpiration et six fards crèmes, du plasto nat, du sang gélifié, sang artificiel. Ce kit coûte seulement 29.99 € HT. Autrement, le prix de la flaque sanguine est de 16.90 € HT, celui du plasto- nat 17 ml est à partir de 4.99 € HT.