Aspirateur de mucosité


Lors d’un accident ou pour d’autres causes (absorption d’un objet etc.), il advient parfois que la personne touchée, c’est-à-dire, la victime se retrouve dans une situation très délicate et critique pour cause d’obstruction de ses voies aériennes.

Les voies respiratoires, qui permettent le passage de l’air, du nez ou de la bouche vers les poumons et les alvéoles pulmonaires, sont pourtant indispensables. En effet, elles permettent l’échange de gaz vitaux qui sont l’oxygène, nécessaire au métabolisme et, le dioxyde de carbone qui doit être rejeté.

Le fait qu’elles soient bouchées par des liquides (sang, salive, vomissements, langue, corps étrangers etc.) n’est donc pas de bon augure pour l’équilibre de la personne et pour sa santé. Il faut savoir que l’obstruction peut être totale ou partielle mais cela reste toujours dangereux, au minimum embarrassant, pour la victime, mais également pour le secouriste qui doit pratiquer les premiers soins d’urgence.

De ce fait, lors d’une intervention sur une personne en détresse présentant ce genre de cas, des solutions doivent être prises en conséquence selon la gravité de la situation.

Des méthodes ont fait leur preuve depuis des années comme la méthode d’Heimlich mais cela requiert un savoir-faire et un état encore conscient de la victime. Dans la mesure où cette dernière bascule dans un état d’inconscience, elle ne sera plus capable de « coopérer » car elle souffre d’une absence totale de tonus musculaire. C’est donc à l’équipe secouriste ou au secouriste de faire son travail et de l’aider à retrouver conscience en désobstruant ses voies respiratoires. L’aspirateur de mucosité est une solution tout à exceptionnelle et efficace dans ce genre d’opération délicate.

Il faut mentionner que dans une intervention de réanimation, c’est le premier geste à faire.

 

Comment utiliser un aspirateur de mucosité ?

 

Tout d’abord, il existe les aspirateurs de mucosités manuels en forme de pistolet et qu’un seul secouriste a la faculté de manier sans aucun problème vu sa légèreté et la facilité d’emploi. Ils se composent de sondes d’aspirations ; de sondes buccales qui sont à choisir selon la taille de la victime ; d’un cathéter souple ; d’un raccord biconique ; d’un flacon qui va servir à réceptionner les mucosités qui ont bloqué les voies aériennes. Il s’utilise manuellement en appuyant sur la gâchette et va ainsi aspirer les éléments gênant le bon déroulement de la respiration.

Ensuite, il y a l’aspirateur de mucosités électrique, muni d’un bocal à usage unique ou réutilisable et qui, une fois l’appareil mis en marche, va effectuer l’aspiration à l’aide de la canule qui va aspirer les liquides visibles dans la bouche. Il ne faut pas oublier que la sonde est également présente et pourra faire la même chose avec les objets non visibles comme ceux qui sont entre autres, restés en travers la gorge.

 

Comparatif de l’aspirateur de mucosités manuel (mécanique) et l’électrique

Celui qui est manuel a, l’avantage de ne jamais tomber en panne contrairement à celui qui est électrique. En effet, il fonctionne mécaniquement à la suite de pressions effectuées sur la gâchette.