Les 1er secours

Dans l’ensemble, en présence d’une personne victime d’une pathologie, d’un malaise ou bien d’un accident, le premier réflexe des témoins est de prévenir les services d’urgence ou de secourisme. Ces derniers font en sorte de venir rapidement sur le terrain afin de mettre la santé et la survie de la victime hors de danger. Cependant, le rôle des témoins ne doit pas seulement se limiter à l’alerte des institutions de secours d’urgence.

Dans le sauvetage de la victime, la personne à proximité de la victime au moment de l’incident joue une fonction nettement plus considérable. Toujours dans la perspective d’améliorer les chances de survie de la victime, il est nécessaire pour le témoin de prodiguer les 1er secours. Il s’agit des soins préliminaires prodigués à la victime dans l’attente des services d’urgences. La pratique de ces soins est généralement associée au secourisme. Elle a pour fonction majeure de réduire les impacts d’un danger vitale afin de la mettre la vie de la victime hors d’atteinte.

 

Les grandes lignes des secours d’urgence

 

En fonction du cas que présente la victime, on peut se trouver face à plusieurs sortes d’urgence. Mais, celles-ci tournent essentiellement autour de la maladie, des accidents et des malaises. La gravité ou l’ampleur de la situation est aussi un important facteur à prendre en compte dans la prise en charge de la victime. C’est en fonction de tous ces éléments qu’il est possible de déterminer quels soins prodiguer à la personne en détresse. Ainsi, il existe des soins qui consistent à effectuer des gestes spécifiques, sans un quelconque recours à un matériel ou l’administration de médicaments ; d’autres qui nécessitent l’utilisation d’un instrument ou d’un appareil, pour réaliser un geste invasif, et l’usage de médicaments.

 

1er secours, les gestes de RCP

 

La survie de l’homme repose sur des fonctions vitales. Les 1er secours concernent assez souvent la réanimation de ces systèmes par la pratique de quelques gestes. La fonction cardio-respiratoire est, sans aucun doute, la plus importante pour l’homme. Le sauvetage d’une personne consiste le plus souvent à mettre un terme aux processus qui peuvent causer l’arrêt de cette fonction.

Dans la mesure où l’inévitable se produit, le sauveteur de circonstance, en l’occurrence le témoin, peut recourir à certains procédés comme la réanimation cardio-pulmonaire (RCP). Celle-ci comprend plusieurs gestes qui visent à relancer l’activité cardio-respiratoire. En matière de 1er secours, ces gestes sont certainement les plus importants car leur pratique permet de sauver de nombreuses vies humaines. Les techniques les plus importantes de RCP sont le massage cardiaque et le bouche-à-bouche. Leur exécution peut se faire à mains nues avec l’assistance de matériel.

Les premiers secours ne se résument pas seulement à la réanimation cardio-pulmonaire. Dans la mesure où une personne est victime d’un accident, il peut s’agir de la prise en charge de ses blessures ou de ses traumas. Ces derniers font partie des facteurs qui peuvent conduire à l’arrêt d’une fonction vitale. De ce fait, il faut rapidement les prendre en charge. Une blessure, peu importe son envergure, est toujours à traiter rapidement. En effet, les infections et les hémorragies peuvent engendrer des complications pouvant menacer la vie de la victime.

En ce qui concerne les 1er secours, l’utilisation de médicament est le plus souvent proscrite car elle peut se révéler dangereuse pour la victime. Effectivement, la plupart du temps, le témoin ne sait rien des antécédents médicaux de la victime. Or, il peut arriver que le sauveteur de circonstance donne au sujet une substance à laquelle ce dernier développe une allergie ou une intolérance. Dans ce cas-là, les chances de survie de la victime peuvent considérablement diminuer et au pire, la mort peut survenir.

 

Les matériels de 1er secours

 

Les 1er secours incluent des gestes et des techniques exécutables sans un quelconque recours à un appareil ou bien un instrument. Cependant, la pratique des soins d’urgence à mains nues peut se révéler inefficace selon la gravité de l’état de la victime. Dans cette mesure, le sauvetage nécessite l’emploi de matériels. Le choix de l’équipement repose sur le genre de soins à prodiguer au sujet.

La RCP a été dit, précédemment, comme une discipline incontournable en termes de secourisme. Elle comprend des techniques comme le bouche-à-bouche et le massage cardiaque. Celles-ci sont praticables à mains nues, mais l’usage de matériel est également fréquent pour gagner en efficacité.

Pour un sauvetage cardiaque, on se sert souvent d’instruments comme le défibrillateur. Le premier permet une défibrillation par choc électrique, tandis que le second reproduit parfaitement et avec plus d’efficacité les mouvements du massage cardiaque. En ce qui concerne l’assistance respiratoire, on peut utiliser un BAVU ou bien une bouteille d’oxygène combinée à un masque d’inhalation. Le bouche-à-bouche est un exercice de 1er secours dont l’exécution peut être fréquente. Cependant, l’idée d’un contact direct avec la muqueuse de la victime est souvent à l’origine de l’hésitation du témoin à effectuer le geste. Afin de vaincre cette répulsion, des dispositifs d’interposition tels le masque de bouche-à-bouche ont été conçus.

 

1er secours et autres matériels d'urgence

 

Quand on parle de secours d’urgence, il est impossible de ne pas parler de la trousse de secourisme. Les gens le confondent souvent avec une armoire à pharmacie, mais les 2 choses sont nettement différentes. La trousse des 1er soins est un dispositif qui contient les éléments nécessaires pour le traitement d’un trauma ou d’une lésion cutanée.

Dans l’ensemble son contenu est caractérisé par des pansements, des compresses, des bandages, de l’antiseptique ainsi que des instruments tels une pince à échardes ou une paire de ciseaux à bouts ronds. Le soin des traumas graves, une facture par exemple, nécessite l’emploi de matériel d’immobilisation comme l’attelle ou encore d’un brancard. Le témoin peut prendre l’initiative de transporter la victime directement vers des institutions médicales. De ce fait, il doit disposer d’instruments d’immobilisation. Cependant, pour les cas assez graves, le déplacement de la victime doit être laissé aux secouristes professionnels.

Face à une situation d’urgence, les chances de survie de la victime dépendent énormément de la rapidité avec laquelle les soins sont appliqués. Pour cela, les témoins en présence d’une personne victime d’un malaise, d’un accident ou d’une pathologie doivent effectuer les gestes de 1er secours. Des matériels de secourisme sont placés un peu partout dans les endroits publics pour être utilisés dans une situation d’urgence. Aujourd’hui, des stages de formation sont ouverts au public pour une initiation aux gestes de premiers secours.